Mes différentes réalisations

montage d'une mini pelle chargeur +

Ayant des travaux de terrassement et + à réaliser , afin de ménager le bonhomme, j'ai fais 

l'acquisition d'une mini pelle

j'ai choisi le modèle Sphinx de chez Chargeur +

le modèle est une évolution d'un ancien modèle et comme toute nouvelle chose la fourniture

a pris 4 semaines de retard, livraison prévu pour le 14 juin lors de le commande et au réel

effectué le 12 juillet

j'ai opté pour la formule soudé/peint à monter ( il y a 3 possibilité : à souder, souder/peint et toute monté)

le prix varie suivant la formule choisie

donc aujourd'hui, un transporteur m'a déposé ceci :

deux palettes , l'une de 455 kgs et l'autre 345 kgs

ça commence à faire lourd

dé-filmage d'une palette sous l'oeil de la chienne

sous le carton, on aperçoi une chenille

et le carton enlevé :

outre les chenilles, on voit des flexibles hydro et une tarrière 

vue de la palette de l'autre coté

là, on voit un godet de 200 mm, une dent rippeur et d'autre pièces pour le montage

dé-filmage de la seconde palette, là c'est des pièces plus volumineuses

une partie des pièces constituant le puzzle

là, c'est les grosses pièces de la machine

la machine est constitué d'une base qui fait sont poids

pour la manutentionner, j'ai du employer les grands moyens

un palan à chaine sur la base d'un échaffaudage et roule

la voici en place sur les traiteaux en attente de la suite du montage

ce socle est constitué d'une tôle supérieur de 10 mm d'épaisseur

les tôles de coté elles font 15 mm d'épaisseur

avant de commencer le montage, les axes avaient été peint en partie

donc je les ai toilé

sur ces axes, le taraudage en bout n'est pas fraisuré

j'ai donc palié à ce manque

 

 

 

Tour S-6125-c Indicateur de positionnement digital

Sur mon tour à métaux, le vernier du transversal n'est gradué qu'au dixième 

pour certain usinage, qui demande de la précision ce n'est pas évident à l'utilisation

même si par habitude, les microns partent dans les copeaux

un apperçu du vernier

la première modification que j'ai faite, a été de mettre un morceau de réglet pour

faire comme un pied à coulisse au 50 ième , ça marche, mais c'est pas ça ( les dix

millimètres du réglet auraient due être divisé en 9 pas en dix )

j'ai alors essayé l'instalation d'une jauge de profondeur digital

de ce type 

un truc pas chère que j'ai bidouillé pour l'installer

trop chiant à l'utilisation (que 25 mm de course ) et fiabilité aléatoire 

à l'origine, c'est pour mesurer la profondeur des structures des pneus 

j'ai alors trouvé un autre modèle un peu moins mal

j'ai refait un système pour le mettre en place 

de meilleur qualité ( plus chère aussi) que le premier essais mais toujours le problème

de 25 mm de course ainsi que le changement d'habitude à prendre travail au diamètre

et non plus au rayon

donc j'étais toujours dans l'optique de trouver mieux et un jour j'ai trouvé ça :

 je l'ai acheté sur un site italien (tout c'est bien passé)

 le contenu de la boite (kit pour transversal et petit chariot )

voila le genre d'afficheur

ça à l'aire pas mal ce genre d'indicateur

vue intérieur de l'indicateur ( difficilement démontable car collé)

oui mais ! car il y a eu un mais !

ce n'est pas adapté pour les dimensions de mon tour ( Ø de la vis du transversal et de son pas)

montage originel de la chose 

et la vis monté sur le tour, c'est pas semblable à première vue

afin d'adapter le système, il m'a fallut usiner un certain nombre de pièces

à l'origine, l'ensemble est prévu pour les tours Sieg 2 et clone similaire 

le filetage de la vis fournie est un 20 filets au pouce, filetage plus fin que gros

sur ma vis, c'est un filetage trapézoidal au pas de 3 mm

il ne me restait qu'à usiner une vis et son écrou pour adapter le sytème

 

 

Aménagement terrasse extérieure

Il m'arrive parfois de faire autre chose que d'usiner du métal ou du bois

L'année dernière (2016), j'avais réalisé une petite murette le long d'une terrasse pour 

maintenir la terre

murette constituée de trois rang d'agglo et habillée de pierres de parement collées

une partie de la dalle béton, date de plusieurs années et commençait à se dégrader

j'ai acheté du carrelage en solde et n'ai pas été en mesure de le poser à cause 

d'un petit problème de santé

le problème ayant été traité en partie, en ce début de printemps 2017, j'ai effectué

la pose du carrelage

commencement de la pose du carrelage, il était temps, le béton se dégradait

par endroit

le carrelage a été collé par double encollage

le travail terminé après de nombreuses coupe, les joints réalisés eux aussi

petit boulot qui m'a occupé quelques temps

 

Taille pignon à denture droite

Pour un projet, j'ai besoin d'un pignon à denture droite comme ceci :

il est spécifique de part sa forme donc introuvable tout fait dans le commerce

il ne me reste plus qu'à essayer d'en usiner un 

c'est une chose que je n'ai pas encore faite dans ma vie professionnel

après consultation de mon mémo de mécanique, le célèbre manuel de P. Adam, j'ai calculé 

le module : pignon de 16 dents, Ø extérieur de 22,5 mm  formule appliquée: Ø extérieur divisé 

par le nb de dents + 2 = module soit un module de 1,25

c'est pas un module des plus courant, mais il existe

je me suis mis à la recherche pour l'achat d'une fraise module , j'ai trouvé une fraise seule ou le 

jeu de huit fraises ( chaque fraise correspond à un nb de dents à tailler) pour mon cas de 

16 dents, c'est une fraise n° 2 au module de 1,25 qu'il me faut

chez Rc Machines, ils vendent le jeu de huit à un prix correct à qualité en rapport au prix

j'ai fais l'achat en toute connaissance

la division de 360° par 16 ( nb de dents) donne le résultat de 22,5 pas évident de régler mon

plateau diviseur à cette angle à l'aide du vernier ( les 22 ne pose pas de problème, c'est le ,5)

n'ayant pas de disque à trou pour le plateau diviseur, j'ai profité de l'achat des fraises pour

acheter les disques en même temps 

en attendant la réception de la commande, j'ai usiné l'ébauche du pignon sur le tour :

et :

l'ébauche en place sur la vis , ajustement libre, le pignon sera immobilisé par vis

au montage final 

La commande reçu, une adaptation pour le disque à trou sur le plateau a été nécessaire

les disques pour diviseur Vertex se montent sur un plateau Otm qu'après une adaptation

 le disque en place sur le plateau

 les fraises module de 1,25

Après montage de la fraise module n°2 sur la fraiseuse, réglage pour le disque diviseur

utilisation du 16 trous et petit calcul pour la rotation 

première passe afin de vérifier si je ne me suis pas planté dans les caculs de 

déplacement, pour passer d'une dent à l'autre: rotation de 4 tour + un demi tour ( mon plateau

à une demultiplication de 1/ 72 ième)

une vue d'ensemble du montage, j'ai monté une contre pointe pour le cas ou 

taille du pignon en cour

autre calcul pour la profondeur de passe, j'ai un doute sur le résultat

autre vue de la taille du pignon

et le pignon taillé

 et en place sur la vis 

 

 

 

Pousse toc sécurisé sur tour à métaux

Sur un tour à métaux, afin d'usiner une pièce maintenue entre pointe, il est utilisé un 

toc d'entrainement de ce genre pour ma part :

Ici toc en place sur une pièce à usiner

au niveau sécurité (en rotation) ce n'est pas le top ce genre de toc

lors d'une discution avec un forumeur belge (concepteur, usineur de renom sur plusieurs forums)

il m'avait montré le genre de toc sécurisé qu'il avait réalisé

à l'époque, j'ai mis l'idée de coté, dernièrement, ayant une pièce entre pointe à usiner, j'ai ressorti 

l'idée d'ou elle avait été rangée et réalisé à mon tour un toc d'entrainement mieux sécurisé

que celui que j'utilisais manque de mieux

Dans une rondelle d'acier (provenance de l'appro Calichute) 

 dressage de la face ( le débit de la chute est de 160 mm de Ø pour 40 mm d'épais)

le choix de l'acier c'est fait par les dimensions et non par la nuance de celui-ci

début d'usinage d'un épaulement pour le centrage sur le nez de broche au montage final

ici contrôle de l'ajustement de l'épaulement sur le nez de broche (bon ajustement, la pièce tient

toute seule)

un apperçu de l'épaulement usiné ( avant démontage de la pièce, un alésage Ø 20mm

 avait été réalisé pour la suite des opérations)

là, un apperçu du nez de broche

la fixation d'un mandrin ou autre accéssoire sur le nez de broche est fait par 3 vis M8

après centrage de la pièce d'après l'alésage de 20 mm sur la table de la fraiseuse,

perçage/taraudage de 3 M8 à 120°

ensuite remontage directement sur le nez de broche afin de dresser la seconde face

d'usiner le Ø extérieur (simple blanchiement) et de ré-aléser au Ø du passage de

la pointe ( pas de photos sur ces opérations)

ensuite, retour à la fraiseuse après montage du plateau circulaire :

pour la préparation de 3 rainures de Ø 10 mm , ce qui correspond au Ø d'une tête de

vis Chc de M6

 et fraisage des 3 rainures

voila, le mandrin d'entrainement est réalisé, ne me reste plus qu'à réaliser des bagues

d'entrainement

après usinage d'une bague en alu, perçage/taraudage de 3 M6

ensuite, 3 perçages/taraudage M6 pour l'entrainement de la pièce à usiner

bague d'entrainement en place sur le mandrin

autre vue de la bague sur le mandrin

et pour conclure un exemple d'usinage d'une pièce entre pointe avec un entrainement

sécurisé

 

 

 

 

 

 

Fabrication d'un taraud trapézoïdal

Pour un projet futur, j'ai besoin d'un taraud trapézoïdal, au pas de 10Tpi à gauche 

n'ayant pas de grandes connaissances sur le sujet, j'ai effectué des recherches sur le net

j'ai trouvé mon bonheur, donc commandé la pièce

ce taraud est pour réaliser l'écrou

Maintenant pour usiner la vis, il me faut l'outil, re-recherche et là : choux blanc

je n'ai pas trouvé de plaquette au bon angle (sur des sites en français) mon anglais se résume à

quelques mots du genre Hello, I love you, good bye, vocabulaire un peu léger pour effectuer une

recherche technique

Pour mon projet, l'impératif est le pas de 10Tpi à gauche, ayant des plaquettes trapézoïdal métrique,

je me suis dit : je n'ai qu'à réaliser le fameux taraud avec angle métrique

nouvelle recherche sur le net par curiosité concernant l'usinage d'un taraud: j'ai trouvé quelques

sujets  avec  tout et n'importe quoi, enfin quelques renseignements concernant les diverses

dimensions

Début du lancement dans l'aventure : régler la boite d'avance de mon tour au bon pas !

Merde ; avec mon tour, je ne peux pas réaliser un 10 Tpi ( d'ailleurs ni un 20 Tpi) d'après le tableau 

de la boite des avances

je possède un autre tableau concernant les filetages mais là, il faut changer des pignons (autre

que celui qui permet de passer de métrique en pouce par la boite de filetage)

d'après ce tableau j'ai du 10 Tpi en utilisant les pignons de 80/34/36/50 dents et en sélectionant

les positions B/5 des manettes

Ayant un jeu de pignons complémentaire, recherche des dit pignons adéquat 

Merde, le pignon de 80 ne se monte pas, il tappe dans la partie arrière de la broche, d'autre pars

l'entraxe du 80 avec le 34 ne correspond pas avec les supports, je ne sais pas à quoi, qui

correspond le tableau mais pas à mon modèle de tour, certainement au modèle d'un clone mais

lequel ?

Plan B afin de connaitre le train de pignons, la méthode de calcul avec les fractions

Et là, surprise,surprise, ma vis mère a un pas de trois et le plus gros pas que je puisse faire avec

la boite est un pas de 2,5 

chose que je ne m'étais pas apperçu : la boite fait une réduction de pas donc j'oubli la méthode

de calcul par les fractions

je ne connais pas les réductions de la boite suivant la position des manettes, pour le savoir, il me

faudrait ouvrir la boite afin de connaitre le nombre de dents de chaque pignon, pas vraiment

l'envie d'avoir envie de le faire

je me suis posé pour boire frais et réfléchir

le réfléchi de ma réflextion me fait constater :

la colonne B est la colonne A divisée par 2

la colonne C est la colonne B divisée par 2,5

la colonne C est la colonne A divisée par 5

pour les pas métrique, c'est l'inverse

C multiplie A par 5

B multiplie A par 2 

C multiplie B par 2,5

fort de ce constat, je revisualise le tableau des filetages en pouce

je calcule pour les cases vides notenment B5 (j'ai eu l'impression de jouer à la bataille naval

de mon enfance)

48 divisé par 5 , j'obtiens : 9,6 proche de 10 mais c'est pas ça

je fais C1 : 96 par 5, j'obtiens 19,2 proche de 20 mais c'est pas ça

voila la raison du vide des cases, on n'obtient pas un chiffre rond

j'ai vérifié la véracité de la chose en usinant ;

sur une longueur de 25,4 ( un pouce) je n'avais pas 10 filets ou 20 filets mais un peu moins

le montage des pignons est 30/74/36/60/51 pour fileter en pouce avec ce montage, je n'ai pas

le 10 filets, j'ai moins

le montage des pignons est 30/74/34/60/51 pour fileter en métrique avec ce montage, je n'ai pas

le 10 filets non plus, j'ai plus

il ne me reste plus qu' à positionner un pignon plus petit dans la chaine de montage 

je vais remplacer le 36 ou 34 par un 35 

essais d'usinage : Bingo ! j'ai 10 filets au pouce en position C5

en position position C1, j'ai 20 filets au pouce

en utilisant un pignon de 35, je peut remplir les manques du tableau avec des chiffres rond

C1 = 20; A3 = 70; B3 = 35; C3 = 14; C3 = 10

j'ai vérifié ces valeurs par des essais d'usinage, ça correspond

j'ai même poussé plus loin les essais avec ce pignon de 35 par exemple pour B5 j'ai obtenu

25 un peu fort en lieu et place d'un 24 filets avec le pignons de 36 (ce qui correspond

au tableau)

maintenant que ce problème de pas est résolu, je vais pouvoir m'essayer à la fabrication de

ce taraud de 10 Tpi à gauche 

A partir de stub d'un demi pouce de Ø (12,7 mm) choix de cet acier, pour le cas ou il

faille un traitement thermique

après avoir usiné un bout (entrée) conique (angle de 3°)

usiné un dégagement (coté mandrin)

usinage du filet trapézoidale à gauche (l'outil part du mandrin vers la contre pointe)

j'ai utilisé une plaquette pour un pas de 2 métrique, j'aurais du prendre une pour un pas de 3

10 TPi correspondant à un pas de 2,54 mm

le filetage usiné, passage à la fraiseuse pour :

usiner les goujures de coupe

la pièce est montée sur le plateau tournant et soutenue en bout par une contre pointe

usinage avec une fraise Ø 5 mm à bout émisphérique 

autre vue de l'usinage (le passage coté contre pointe est chaud)

le résultat obtenu 4 goujures d'usinées

le taraud ébauché

essais de taraudage dans le bois ( frène)

essais mi figue-mi raisin, pour dans du bois,ça là fait, mais dans une matière plus dure

je risque d'avoir des problèmes, le taraud manque de coupe 

me faut réfléchir au comment faire

Après réflextion et recherches, j'ai été encore plus indécis,donc j'ai improvisé : 

j'ai usiné la face de coupe avec une fraise pour queue d'aronde à angle de 60°

et toujours un passage chaud niveau contre pointe

le résultat obtenu

j'aurais peut être due incliné plus le taraud pris dans le mandrin , je l'ai positionné à 90°

j'ai refais un essais dans le bois, l'effort était moindre, j'ai alors essayé dans le bronze

ça c'est fait, gros effort à fournir quand même, ça demande une amélioration

un apperçu du résultat sur la noix en bronze

je vais pouvoir usiner la vis et l'ajuster avec la noix

Usinage de la vis :

matière usinée : stub de Ø 12 mm

après préparation, point  de centre, épaulement de dégagement, montage sur le trour

prise en pince, contre pointe

usinage premier filet

vue marquage filet (photo pas tip-top)

filetage en cours d'usinage

le filetage réalisé

contrôle de l'ajustement filetage vis/filetage noix

Le tour étant réglé (pignon) j'ai préparé une autre ébauche de taraud,je n'ai usiné que le 

filetage, l'affutage (angle de dépouille, d'attaque) sera réalisé plus tard( après retour de

l'inspiration ou si je trouve de plus amples renseignements)

l'ébauche réalisée est en queue de Ø 10 mm, ce qui m'a permis de contrôler le pas avec

un compteur numérique

mise en place du compteur et mise à zéro

vissage de un tour de vis/écrou : résultat lu : 1,27 mm 

ceci est normal, l'indicateur électronique est consu pour une lecture au rayon de pièce usiné

résultat après dix tours de vis : 12,728 mm pour 12,70 téhoriquement (moitié de 25,4 mm)

le résultat est très satisfaisant pour moi (par habitude, je récupère les microns dans le bac à copeau)

je vais pouvoir continuer l'usinage de la vis afin de mener mon projet à terme

 

 

 

Portes partie haute / Portes partie basse

Les portes de la parties haute seront vitrées, tandis que celles de la partie basse

seront à panneaux pleins

prè-débit des cadres des portes

 débits des différents morceaux constituant les cadres de porte

les pièces après rabotage

traçage des différents usinage sur les pièces

Après avoir reçu les fer et contre-fer commandés

profilage des montants de porte par travail en dessous

vue du profilage d'un montant

voila, montants et traverses sont profilées

la suite des opérations sera de contre-profiler les extrémités des traverses

 

contre-profilage d'un bout de traverse

contre-profilage traverse vue de près

 ensuite usinage du tenon sur les traverses

tenon usiné en épaisseur sur traverse

 l'ensemble des tenons des traverses ébauchés en épaisseur

aprés traçage de la largeur des tenons , coupe à la scie à main :

 les tenons des traverses usinés, passage à l'usinage des mortaises des montants

réglage de la mortaiseuse à B²

et usinage d'une mortaise

 apperçu de l'usinage

 un coté d'usiné

 réglage de la mortaiseuse pour usiner l'autre coté des montants

usinage mortaise

 les mortaises des montants terminées

Ensuite, passage au rainurage des pièces :

ici rainurage d'une traverse

voila, toute les pièces rainurées

portes haute prè-assemblées

 là, c'est les portes basse d'être prè-assemblées

 vue de l'assemblage d'un angle

les portes haute étant vitrée, une feuillure ouverte simpose pour la mise en place du vitrage

 réglage de la toupie pour l'usinage d'une feuillure sur une traverse

usinage effectué

 pris dans l'élan, manque de réflextion, erreur sur les montants

la feuillure devait être arrêtée au niveau de la traverse

 solution flippotage

coupe de flippot

collage et mise sous presse d'une porte haute

 vue intérieur d'une porte haute

visualisation d'un vitrage en place

 

 

 

 

 

Panneaux de remplissage de la partie haute

Une fois les dimensions (des panneaux de remplissage) relevées sur la partie haute, débit

de ceux-ci

les différentes planches constituant les panneaux de remplissage sont débitées

 et là, corroyeés sur les faces et chants

 usinage d'entures multiples afin d'asssembler les planches par collage

les panneaux de remplissage avant collage

 encollage avant assemblage

mise sous presse d'un petit panneau

 et là d'un grand panneaux

après séchage :

 mise à format des panneaux

 petit ponçage des panneaux avant :

 usinage de plate-bande

 les plates bandes des petits panneaux sont usinées

Autour maintenant des :

des grands panneaux d'être usinés

 là , c'est les plates-bande sur les grands panneaux d'être réalisées

Maintenant que les panneaux sont réaliés, je vais usiner les différentes rainures sur l'ossature haute

recevant les dit-panneaux

 usinage d'une rainure arrêté sur un des montants (le départ de la rainure)

 et là la fin de la rainure

 après avoir usiné les rainures des montants :

 usinage des rainures sur les traverses ( rainure débouchante)

vérification de correspondance entre rainure montant/rainure traverse

la correspondance étant à l'heure :

 mise en place d'un panneau

suite des opérations:

 un coté de pré-monté

ici, rainurage du montant intermédiaire arrière 

 début de l'assemblage arrière du meuble haut

 la partie arrière est pré-assemblée

 vue de plus près de l'assemblage partie arrière

 partie arrière en place sur le meuble partie basse ( vue arrière du meuble)

et ici vue de devant

 ici avec coté en place

 la partie haute pré-assemblée en place sur la partie basse

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×