Mes différentes réalisations

 

 

Commencement du montage de l'ensemble des pièces

Une chose que je n'avais pas encore fait : la fixation de la semelle de maintien de la colonne

donc perçage de quatre Ø 9 mm à chaque angle 

Ayant une plaque d'alu de 10 mm d'épaisseur, je vais fixer le support colonne dessus ainsi que

la table à mouvement croisé

la largeur de cette plaque convient à ce qu'il me faut, par contre question longueur c'est un peu trop long

vue la largeur de la plaque ( 400 mm ) je ne vais pas le faire à la scie à métaux 

Alors mise en place de la plaque sur la table de la fraiseuse et pointage de trous tangent

l'entraxe des trous est de 6 mm 

après contre perçage des trous au Ø de 6 mm

un p'tit coup de scie à chaque extrémité et la pièce est séparée

ceci a été fait sans démontage de la pièce de dessus la fraiseuse

me restait plus qu'a :

fraiser le chant de la plaque 

j'ai positionné/fixé dessus la semelle support colonne et commencé à regarder comment placer 

la table à mouvement croisé

apperçu de coté de l'ensemble

de face

 et de l'autre coté

Suite à cette présentation des pièces, j'ai décidé de mettre une cale entretoise

sous la table à mouvements croisés

cette cale aura des lumières pour la fixation de la table , un réglage possible au cas ou !

dans une récup d'alu d'épaisseur de 15 mm 

perçage de trou tangent de 6 mm de Ø

fraisage afin d'usiner une lumière

lamage de la rainure afin de noyer la tête de vis hexagonale

contrôle du passage de la vis

après avoir répété 3 fois ces opérations :

la cale entretoise avec ces quatre lumières lamées

perçage/fraisure pour la fixation de la cale entretoise sur la plaque support

Sur la plaque de base :

perçage/taraudage à M8 des fixations de la cale entretoise

Indication : le pointage des trous est réalisé avec un foret à centrer

la cale entretoise est maintenant fixée sur la plaque de base

la table à mouvement croisé est elle aussi fixée et est réglable sur l'axe Y

 

 

 

 

Finition volant montée/baisse ensemble moteur/broche

Pour une facilité de préhension, j'ai usiné des crénelures sur le volant

le volant monté en mandrin sur le plateau diviseur :

première passe pour dix usinages

seconde passe

le résultat obtenu

le volant en place

me reste la gravure à effectuée pour indexer le déplacement

 

Gravure pièces

Plusieurs pièces qui ont été fabriquées, doivent être gravées pour leur utilité

pour graver ces pièces, je l'ai fais soit sur le tour à métaux ou sur la fraiseuse 

à l'aide du plateau circulaire

Gravure pièce pour l'inclinaison du support porte fraise ; opération réalisée avec le

plateau circulaire 

le plateau circulaire est monté en position vertical, la pièce prise en mandrin

l'outil pour la gravure est un taraud usagé affûté en pointe

j'ai commencé par un trait (long) pour indiquer tout les 5°

puis gravé des trait court (entre les long) pour les degrés

la gravure est degré en degré

la pièce est gravé 

ensuite elle est marquée tout les 5 degrés à l'aide de chiffre à frapper 

Gravure pièce rotation base :

même principe de travail , seul la pièce à graver est différente

gravage de 5° en  5° 

ensuite gravage degrè en degrè (la longueur de gravure est moins longue )

la pièce en place :

la position du 0 sur la partie mobile, sera indexée ultérieurement 

autre vue du montage

autre pièce gravée, le volant de montée/baisse de l'ensemble support broche/meule

cette pièce est gravée sur le tour à métaux, les gravures devant corresponde à un déplacement

linéaire et non à une rotation comme les deux pièces précédentes

pour le principe : une bande de papier divisée en 49 interval égal

la longueur de la bande de papier est égal au périmètre du mandrin utilisé

un index fixe est monté sur le bati du tour

le pas de la vis qui reçoit le volant est au pas de 100 (1 mm) une division équivaudra donc à 2 centièmes

le traçage est réalisé avec la pointe d'un outil (pour les prochains traçage de ce genre que j'aurai à

effectué il sera fait avec un autre type d'outil)

les traits des dixièmes et des centièmes ne sont pas de même longueur

le volant est gravé

et les dixièmes sont marqués par chiffre à frapper

 

 

 

 

Tendeur courroie entrainement broche

Pour la courroie d'entrainement de la broche/meule , je dois réaliser un système de tension

Première pièce à réaliser : un galet monté sur roulement à bille 

Dans du rond alu de Ø 40 mm

après dressage de la face , perçage puis alésage au Ø de 12 mm

reprise de la pièce sur un cimblot (d'ou l'alésage de 12 mm) afin de blanchir le Ø extérieur

nouvelle reprise de la pièce pour :

 réaliser un alésage au Ø de 22 mm ( dimension de l'extérieur du roulement)

Le roulement sera arrêté d'un coté par un épaulement et de l'autre par un circlips

Afin de réaliser la gorge pour le circlips, j'ai acheté cette outil :

outil en place sur le tour

usinage de la gorge

le circlips en place 

je suis satisfais de ce petit outil malgré son prix , de plus la tête (pastille) est interchangeable ,

il existe plusieurs dimensions pour le même porte outil

Ceci étant concluant, après démontage du circlips :

emmanchement du roulement à la presse

le galet est terminé

Concernant l'arbre devant recevoir le galet, j'ai trouvé dans mes récups, un axe qui conviendrait

après coupe à la longueur, reprise de l'axe en mandrin à pince :

reprise du Ø à 12 mm pour montage glissant du roulement

 contrôle de l'ajustement abre/roulement

taraudage à M6 en bout

après retournement de la pièce :

re -perçage/taraudage à M6 de l'autre bout de la pièce

après usinage d'une petite entretoise 

mise en place de celle-ci sur l'axe

et serrage à l'aide d'une vis M6 et d'une rondelle cuvette

le galet tendeur pour la courroie est terminé

Le support arbre/galet est usiné à partir d'un plat alu

j'ai commencé par faire un usinage pour le passage du moteur

 l'ébauche de l'usinage pour le passage du moteur

perçage au Ø 6,2 mm puis fraisure pour la fixation de l'arbre porte galet

 l'ensemble galet/arbre sur le support

ébauche d'une lumière (par trou tangent) sur le plat support

finition de la lumière avec une fraise de Ø 6 mm

 Sur le support moteur/broche porte meule

perçage/taraudage d'un M6 pour la fixation du plat support arbre/galet

perçage/taraudage en bout du support pour la vis de réglage de la tension de la courroie

sur le support moteur, perçage pour la fixation du support de la vis de tension

taraudage des fixations

le plat support arbre/galet est usiné

le plat support vis de tension est usiné

l'ensemble de tension de courroie en place sur le support moteur

le résultat final en place

la tension de courroie est effective

 

 

Usinage traverse haute biaise

Je crée un nouveau billet consernant les usinages pour une traverse haute biaise

petit rapelle de la dite traverse :

la traverse ayant été débitée à l'angle et de longueur, aprés traçage des tenons et du contre profilage

Afin de réaliser les usinages en bouts de la traverse, il me fallait incliner mon chariot à tenonner

monté sur la table de sciage

j'ai du réaliser au préalable une modification de la fixation du chariot à tenonner

un morceau de profil alu (montant renforcé de garde corps) et un morceau de cornière aluminium

et quelques perçages/taraudages  et vis d'assemblage et la modif est réalisée

je reprend une fixation existante sur le chariot de sciage et j'en crée une autre

le dessus du chariot étant une tôle de faible épaisseur, j'utilise un insert taraudé à sertir

pour ce faire

l'insert monté sur la pince à sertir 

la pince est comme une pince à rivet Pop à par que la tige de traction est une tige filetée au Ø de l'insert

pour ce cas prècis du M6

l'insert est serti sur la tôle du chariot de sciage

la table à tenonner montée et réglée en position

petit essais d'usinage (contre profilage)

le chariot de sciage se trouve en butée (mécanique), mon usinage n'est pas sur toute la traverse

il me faut décaler de nouveau la table à tenonner d'au moins 6 cm 

Après la pose d'un nouvel insert taraudé décalé de 6 cm  du précédent :

la table est donc décalé et réglé à l'angle 

second essai d'usinage :

cette fois, c'est correct, le contre profilage est sur tout le bout de la traverse

je peux contre profiler mes bouts de traverse biaise

traverse contre profilée

changement d'outil et usinage des épaulements pour réaliser les tenons

les tenons sont usinés, restera le dégraissage, après usinage des mortaises sur les montants

mais il me reste encore de l'usinage sur la traverse 

une rainure pour recevoir le panneau de remplissage

la feuillure est usinée 

rest le profilage à effectuer :

profilage traverse

traverse profilée

Ceci étant réalisé, je reviens sur les tenons, je ne les avais usiné que sur l'épaisseur 

 traçage du tenon d'un coté

traçage du tenon du coté opposé

aprés avoir repporté l"emplacement des tenons sur les montants, je passe au mortaisage

de celui-ci

mortaisage d'un montant

les mortaises réalisées sur le montant droit et gauche

je peux alors tailler les tenons d'après les mortaises réalisées

taille tenon

premier tenon taillé

 second tenon taillé

petite vérification :

montage à blanc du cadre de la porte coté face

vue en bout 

me reste à ajuster l'assemblage, un peu trop de jeu à mon goût

 

 

 

 

 

 

Montants/traverses des portes

Ayant besoin de m'approvisionner en bois afin de fabriquer les montants et les traverses des 4 portes

j'ai passé commande via internet sur un site marchand " Prestobois"

si le délais de livraison a été long à mon gout pour soi-disant des bois en stock

la qualité et l'emballage des bois à été au top

le bois commandé est de l'avivé chêne de 35 mm épaisseur en différentes longueurs

afin de profiter d'une livraison gratuite, j'ai acheté du chataigner en même temps

les différents colis (emballé et bien emballé) à la livraison

ouverture d'un colis (les angles des bois sont protégés par des cornières en carton)

les bois déballés et stockés ( le chataigner est à gauche et le chêne à droite)

 

Après avoir relevé les dimensions des futurs portes (hauteur/largeur)

j'ai corroyé les montants et les traverses basses et intermédiaires (les traverses hautes seront réalisées plus tard)

désirant assembler les montants et les traverses à montage profil/contre profil ; après consultation d'une 

méthode de réalisation je me dois de commencer à usiner les contres-profil sur les traverses

les traverses ont été mise à longueur sans sur cotes

j'ai réglé la sortie des fers (contre profil) sur le porte outil

détail du réglage de sortie des fers : la pointe du fer lêche le rond et ce de même façon d'un fer à l'autre

mise en place sur la toupie du chariot à tenonner

la cale martyr en bout de chariot a été changée l'ancienne ayant vécue :

ancienne cale martyr

des nouvelles cales martyr avant usinage

réglage de l'usinage du contre profil sur une chute (hauteur et profondeur d'usinage)

le réglage a demandé un affinage, j'avais un petit décalage (en hauteur) d'une prise de profondeur de passe

à l'autre

le problème résolu :

contre profilage en bout des traverses

les traverses sont contre profilées

apperçu du contre profilage d'un bout des traverses

à la vue de la profondeur de l'usinage , celui-ci a été effectué en plusieurs passes

Les traverses contre-profilées, je suis passé à l'usinage des tenons

sur le chariot à tenonner, après changement de la cale martyr, adaptation d'une butée

une simple équerre (alu) vissée

réglage de l'épaisseur du tenon sur une pièce d'essais

le réglage trouvé ,usinage des tenons des traverses

les tenons sont usinés me restera à les dégraisser, une fois les mortaises sur les montants usinées

les tenons vue de plus près

ensuite usinage d'une rainure (ou feuillure) sur les traverses, après montage d'une fraise à rainer :

réglage de la hauteur de la rainure égale à l'épaisseur du tenon

rainurage des traverses

traverse rainurée

la toupie étant réglée, j'en ai profité pour rainuré les montants

rainurage d'un montant

vue arrière du rainurage d'un montant

les pièces étant longues (2 mètres) j'ai utilisé des servantes pour les soutenir

les montants sont rainurés

Ceci fait, réglage des fers ( sur un second porte outil) pour le profilage des montants et des traverses

réglage des fers (ceux ci sont aussi pour un travail par le dessous)

réglage de la hauteur d'usinage du profil d'après celle du contre-profilage

profilage des traverses 

traverse profilée

vue de l'arrête de l'intersection profil/contre-profil

les traverses sont profilées

comme pour les tenons, la toupie étant réglée, j'ai profilé les montants

les montants sont profilés

me reste à mortaiser les montants

après traçage, réglage de la mortaiseuse à B² (profondeur de la mortaise, centrage de celle ci par

rapport à la rainure, butée de début et de longueur de mortaise )

mortaise d'une extrémité d'un montant

la mortaise usinée

la mortaises réalisée, j'ai tracé un tenon

taille du tenon

montage à blanc d'un angle pour retouche/ajustement de l'assemblage si nécessaire

 vue en bout du montage à blanc

vue arrière du montage

vue intérieure (feuillure) du montage

les réglages validés, j'ai usiné les mortaises pour un bout sur tous les montants

puis :

réglé la butée (axe Y) pour mortaiser les montants à l'autre extrémité par retournement de 

ceux-ci ; les montants mortaisés à chaque extrémité :

réglage des butées pour les mortaises (sur les montants) des traverses intermédiaires

usinage mortaise pour traverse intermédiaire

tenon/mortaise traverse intermédiaire

montage à blanc d'une traverse intermédiaire sur montant

les mortaises des montants pour les assemblages à angle droit sont réalisées

pour l'assemblage des traverses en biais, je le ferais par la suite

positionnement des cadres de porte sur l'encadrement

Lors de ce positionnement à blanc des cadres de prote sur le bati, je me suis

apperçu que pour les deux portes médiannes, un des montants était trop court et ce

malgré une sur longueur; il manque environ 2 cm

j'ai été obligé de rallonger les deux montants

montants ralongé

détail de ce qui manquait en longueur

l'aboutage réalisé et la colle sèche ,traçage des extrémités et :

sciage à longueur et à l'angle d'un montant

sciage montant à l'angle

les deux montants mis à longueur et à l'angle

l'erreur réparée, j'ai traçé les traverses

mise en situation et traçage d'une traverse

débit d'une traverse

une traverse débité à longueur, traçage de la longueur du tenon et de la position

du contre profilage

pour l'autre porte, je reste en angle droit à l'assemblage,juste une petite coupe biaise à effectuer

autre vue (avec positionnement précis de l'assemblage )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

équerre support vis /écrou coulisseau montée/baisse support moteur/broche

j'ai commencé cette pièce :

une équerre support pour la vis du coulisseau

rappel sur l'origine de cette pièce : une masselotte d'équilibrage de feu machine à laver

en cour d'usinage de cette pièce,une bulle de coulée de fonderie (pièce en fonte) est apparue

après avoir rebouché cette bulle à l'époxy bi-composant et limaille de fonte et séchage

j'ai continué l'usinage de la pièce

j'ai donc monté l'ensemble coulisseau dans l'étau de la fraiseuse

puis j'ai centré le coulisseau d'aprés la tête de vis

nota : si j'avais fais certains usinage dans un ordre différent, je n'aurais pas eu à agir

comme ça mais l'erreur étant là , j'ai fais en sorte que  !!!!

après avoir démonté la vis :

j'ai positionné l'équerre support sur le coulisseau et abloqué à l'aide de pinces bloc

après avoir collé un morceau de cache afin de boucher le trou de la douille taraudée en laiton:

après un point de centre, perçage au Ø de 3 mm

contre perçage ensuite à différents Ø ici Ø 11,8 mm

et alésage à l'alésoir machine au Ø de 12 H7

contrôle de l'ajustement avec la vis

re-contrôle après démontage de la pièce

et contrôle final de fonctionnement (rotation et déplacement du coulisseau) avant 

fixation de l'équerre sur le coulisseau

remise en place de l'ensemble coulisseau /vis/équerre

ablocage de l'équerre à l'aide d'une pince étau

perçage au Ø de 3 mm

contre perçage au Ø de 4,2 mm

contre perçage au Ø de 5,2 mm que sur l'épaisseur de l'équerre

taraudage à M 5

et fraisure sur l'équerre pour noyer une tête de vis 

déplacement en y et point de centre pour la deuxiéme fixation de l'équerre

de nouveau, même opération de perçage /contre-perçage/taraudage

et dernière opération; la fraisure de la seconde tête de vis

l'ensemble assemblé coté pile

et là coté face

 

 

 

Vis / écrou coulisseau montée baisse support moteur/broche

 

 Ouvrant un nouveau billet, concernant le système, fidèles lecteurs( trices) afin que vous ne 

soyez pas désorientés(ées) une image de rappel :

coulisseau

Dans le lamage du coulisseau mobile, va venir une bague écrou

le lamage ayant été réalisé avec une fraise à lamer avec pilote, le Ø est de 15,21 mm

(,21 sont les pouillèmes du résultat de l'usinage)

je vais donc tenir compte de ces pouillèmes pour l'usinage du Ø extérieur de la bague/écrou d'ou le 

pourquoi d'usiner l'écrou après avoir fait le lamage

Dans du rond laiton :

Ø extérieur

usinage du Ø extérieur de la bague/écrou au Ø de 15,21 p6 afin d'avoir du serrage lors de 

l'emmenchement sur le coulisseau

contrôle

contrôle de l'ajustement, l'écrou pointe mais ne rentre pas, j'ai le serrage voulue

point de centre

point de centre avant perçage

perçage

perçage d'un avant trou 

contre perçage

contre perçage au Ø de 9 mm avant taraudage

taraudage

taraudage à M10 pas fin de 100

après débit et mise à longueur :

bague taraudée

la bague taraudée est finie d'usinée

bague

la bague pré disposée sur le coulisseau

L'écrou réalisé, j'ai usiné la vis 

Dans du rond de 20 mm de Ø :

épaulement

 usinage d'un épaulement

après retournement de la pièce (et un point de centre) 

prise de la pièce en montage mixte : mandrin/contre pointe et :

épaulement

usinage d'un second épaulement

au cours de l'usinage j'ai contrôlé et réglé la contre pointe afin de ne pas avoir de 

conicité sur l'usinage

gorge

usinage d'une gorge de dégagement fin de filetage

filetage

 usinage du filetage à M10 pas de 100

contrôle filetage

contrôle du filetage avec la bague écrou précédement usinée

bague écrou/vis

La vis, la bague écrou sur le coulisseau avant emmanchement à la presse manuelle

emmanchement à la presse

 les pièces positionnées sous la presse

après action sur le cabestant :

emmanchement bague

la bague écrou est emmanchée à serre dans le coulisseau

bague écrou

la bague écrou est en place dans le coulisseau et auccun désafleur avec le coulisseau

pièce en place

l'ensemble des pièces en place

Maintenant, il me faut réaliser une pièce (sorte d'équerre) sur laquelle la tête de la vis viendra prendre appui

dans une masselotte d'équilibrage de machine à laver (récupération) en fonte

débit d'un brut pour l'usinage de la pièce

fraisage d'un premier épaulement

puis fraisage d'un second épaulement

lors de ce second usinage, une bulle de fonderie est apparue 

la bulle en question

son emplacement ne nuisant pas mécaniquement à la fonction de la pièce, j'ai rempli le trou

d'un mélange de résine (à deux composants) et de copeaux de fonte d'usinage

le rebouchage, c'est effectué en plusieurs passes

 

 

ensemble réglage hauteur moteur broche

Cette ensemble est constitué de plusieurs pièces

notenment un coulisseau avec une pièce fixe monté sur la bague alu  (Support excentré)

l'ensemble coulisseau est usiné dans du méplat en fonte, après débit :

usinage sur la partie fixe :

rainure de clavette

fraisage d'une rainure de clavette pour ce montage:

contrôle clavetage

contrôle du clavetage

en suite :

fraisage rainure

fraisage d'une rainure (centrée dans la largeur de la pièce)

queue aronde

fraisage d'une queue d'aronde sur un coté de la rainure

queue d'aronde

fraisage d'une queue d'aronde sur le deuxième coté de la rainure

la double queue d'aronde femelle est usinée

usinage du coulisseau mobile :

coulisseau mobile

fraisage d'un épaulement

coulisseau mobile

fraisage d'une queue d'aronde

coulisseau mobile

fraisage d'un second épaulement

coulisseau mobile

fraisage de la seconde queue d'aronde

la double queue d'aronde mâle est usinée

entre les queues d'arondes (mâle /femelle), un lardon (en laiton ) est prévu

lardon

le brut du lardon

les dimensions sont en pouce car acheté outre manche pour une histoire de cout par rapport à un 

achat en france

l'épaisseur est de 3,27 mm peut importe, je l'ai prévue lors des usinages

les cotés du lardon doivent être anglé, j'ai effectué cette opération à la lime, plus rapide et moins contraignant

que de le faire à la fraiseuse

lardon

limage du premier coté

lardon

limage du second coté

lardon

le lardon ébauché

ajustement coulisseau

vérification de l'ajustement des queues d'aronde, juste ce qu'il faut comme jeu pour le coulissement

deux vis de réglage sont prévus et une autre de blocage

Sur le bout de ces vis(en M4), j'ai usiné au tour un téton

téton vis

montage de la vis dans une entretoise taraudé à M4 en mandrin et usinage du téton

embouts vis usinés

le bout des trois est usiné

Ceci réalisé, perçage sur le coulisseau fixe des fixations avec le support alu

perçage Ø 4,2 mm

perçage d'un trou au Ø de 4,2 mm

taraudage M5

taraudage à M5

contre perçage

contre perçage du coulisseau au Ø de 5,2 mm

remontage du coulisseau sur le support alu, mise en place d'une vis Chc de M5 et :

perçage Ø 4,2

et perçage au Ø de 4,2 mm des trois autres fixations et taraudage à M5

support alu

le support alu est percé et taraudé

lamage coulisseau

lamage pour vis Chc de M5 du coulisseau fixe (les trois fixations précédemment réalisées ont été contre-

percées au Ø de 5,2 mm avant)

coulisseau fixe

le coulisseau fixe et les lamages de tête de vis Chc

coulisseau fixe

le coulisseau fixe en place

Ceci réalisé:

perçage/taraudage des vis de réglage sur les coulisseaux

coulisseau mobile en place dans le coulisseau fixe avec le lardon en laiton, serrage du tout dans l'étau

perçage réglage

perçage au Ø de 3,2 mm pour une vis de rélage

la profondeur du perçage est très importante, je dois marquer le lardon laiton sans le traverser

taraudage

taraudage à M4

ces deux opérations , je les répété 2 fois pour réaliser deux réglages et un serrage

lardon

le marquage sur le lardon de la position des vis

pré-réglage coulisseau

pré-réglage du jeu des coulisseau

pré-réglage

vérification du pré-réglage des coulisseaux

ensemble coulisseaux

l'ensemble des coulisseaux en place pour une p'tite visualisation

Ensuite, j'ai entrepris la fixation de l'ensemble moteur/broche meule sur le coulisseau mobile

la fixation est constituée de deux vis tête fraisée et d'une clavette

j'ai commencé par :

rainure de clavette

usiner une rainure pour une clavette de 6 mm sur la support en alu

clavette

contrôle de l'ajustement rainure /clavette

clavette

j'ai usiné le même genre de rainure sur le coulisseau mobile

contrôle clavettage

contrôle du clavetage des deux pièces

le travail effectué me satisfaisant, je suis passé à la fixation par vis :

pointage pièce

pointage du coulisseau positionné sur le support

perçage, taraudage

après perçage, taraudage du support à M6

contre perçage

contre perçage au Ø de 6 mm du coulisseau sur la perçeuse à colonne

le support alu, n'ayant pas été démonté de l'étau de la fraiseuse, remise en place du coulisseau mobile

sur le support alu et vissage d'une vis 

perçage

pointage et perçage au Ø de 5 mm du coulisseau 

enlèvement du coulisseau et :

perçage

perçage au Ø de 5 mm du support pour la deuxième fixation

taraudage

taraudage à M 6 de la seconde fixation sur le support

fraisure

fraisure des deux Ø 6mm sur le coulisseau mobile

auparavent, la seconde fixation avait été contre-percé à 6 mm

assemblage

la bride support est fixée sur le coulisseau mobile

assemblage

vue arrière du montage

ensemble

l'ensemble des pièces en place sur la colonne

ensemble

autre vue de l'ensemble en place sur la colonne

Tout ça commence à prendre forme, mais il reste encore de l'usinage à faire !

Le déplacement du chariot sera assuré par vis et écrou

j'ai perçé le chariot mobile pour insérer l'écrou 

perçage

premier perçage au Ø de 5 mm avec un foret serie longue (qui est trop court )

je n'ai pas pue réaliser un trou débouchant pour l'instant

contre perçage

 contre perçage au Ø de 8 mm

devant perçer plus long que la longueur des listels du foret, j'ai des problèmes d'évacuation

de copeaux

lamage

donc lamage avec une fraise à lamer avec pilote (d'ou perçage au Ø de 8mm)

la profondeur du lamage est équivalente à la longueur de l'écrou

en téhorie, le Ø du lamage est de 15 mm et quelques pouillèmes, j'en tiendrais compte lors

de l'usinage de l'écrou

le trou n'est toujours pas débouchant donc :

contre perçage Ø 5

 contre perçage au Ø de 5 mm avec cette fois ci un foret série extra longue afin de réaliser

le débouchage du trou

ensuite :

contre perçage Ø 11

contre perçage au Ø de 11 mm avec un foret série longue et le trou est débouchant 

j'ai voulu un trou débouchant, pour la simple raison, que si je dois enlever l'écrou, je puisse le faire,

celui ci étant emmanché à serre

coulisseau

le coulisseau vue coté lamage

coulisseau

et le coulisseau vue de l'autre bout

Usinage des différentes pièces constituant le cadre

La jonction entre les montants et la traverse haute est réalisée par biscuit ou "lamello"

comme ceci :

biscuits

Sur le bas des montants, un usinage pour le passage d'un seuil :

passage seuil

le seuil est fixé sur le montant par vis :

fixation seuil

les différentes pièces composant la traverse haute, sont assemblées par biscuits et collage

assemblage traverse haute

les assemblages sont renforcés par vis en biais à l'aide d'un gabarit Kreg

gabari Kreg

le gabari Kreg

le foret

le foret utilisé pour le perçage

c'est un foret étagé à fond plat avec une butée de profondeur réglable en fonction de l'épaisseur

des bois utilisés

foret dans gabari

le foret dans le gabari

perçage

pour le perçage, le gabari (après réglage de sa position en fonction de l'épaisseur du bois)

est immobilisé par un serre joint

trou réalisé

la forme du trou obtenu après perçage

vis utilisée

le genre de vis utilisées (vis kreg de 38 mm de longueur)

vis et embout de vissage

une vis et l'embout de vissage à carré

vis en position

vis en place dans le trou réalisé avec le gabarit

Adaptation montage de la lunette

Voici la lunette en question :

lunette

à la base, c'est une lunette fixe

la semelle ne correspond au banc de mon tour, c'est sans importance, étant que je veux 

une lunette à suivre donc fixée sur le trainard

j'ai acheté cette lunette pour la bonne raison qu'elle est à trois touches, le modèle adapté

à mon tour n'avait que deux touches comme la plus part des lunettes à suivre pour les tours 

d'établi 

je ne vais pas épiloguer sur la qualité/finition de la chose mais j'ai constaté que la face d'appui de la 

semelle était gauche (8 dixièmes tout de même)

j'ai donc rectifié à la lime la semelle

semelle

apperçu de la semelle retouchée

à la base, sur mon tour, la lunette à suivre est fixée par deux vis M8 sur le trainard et ils ne

correspondent pas à celle achetée (d'ailleur qui n'en a qu'un)

Pour ce faire, utilisation d'une cornière en alu à aile inégal

cornière support

deux petits fraisage pour le passage des graisseurs et deux Ø 8,5 mm pour la fixation sur le trainard

Pour la fixation sur le trainard, je peux utiliser un M8 existant

fixation cornière

contre perçage pour taraudage de la deuxième fixation en M8

positionnement lunette

positionnement à blanc de la lunette pour la suite des usinages

le coté de la semelle accoudé à l'aile montante de la cornière ayant de la dépouille,

ne colle pas convenablement contre cette aile et ne permet donc pas une fixation optimum 

des deux pièces

je suis dans l'obligation de fraiser ce coté

montage de la lunette sur la table de la fraiseuse et ayant le moins mauvais possible équerrage avec 

le dessous de la semellle

après un dégrossissage de la position, fraisage au milieu du coté

fraisage passage bride

ce fraisage me permet de positionner la bride et de pouvoir fraiser de chaque coté de la bride

ce fraisage est plus profond de 5 dixièmes que celui des cotés

fraisage un coté

fraisage du premier coté

fraisage deuxième coté

fraisage du second coté

j'ai du refaire deux fois cette opération car j'avais un petit défau d'équerrage par rapport à l'axe longitudinale

pris par la complexité de la réalisation, j'ai omis de prendre des photos 

mais voilà le résultat obtenu :

contrôle position

la lunette en place et fixée

La lunette est fixée sur la cornière (sur l'aile verticale) par deux vis tête fraisée

fixation lunette

comme ceci :

et sur l'aile horizontale par une vis tête H et un écrou 

fixation lunette

comme cela .

Réalisation du cadre

Pour la fermeture de l'espace, je pense utiliser deux portes basses simple, une double et une haute simple

Le cadre sur lequel viendront les portes est usiné à partir de plateaux chêne de 18 mm d'épaisseur  

et de qualité vraiment moyenne (raison pour laquelle, ils n'avaient pas encore été utilisée )

18 mm étant faible en épaisseur, je vais en mettre deux épaisseurs collées entre -elle (faire du lamellé collé)

pour deux des montants, vue leur longueur, je vais utiliser 3 épaisseurs

les montants seront fixés à la traverse haute par biscuit (lamello) et vis en biais (utilisation du gabarit Kreg)

la première difficulté est sur la traverse haute, une partie est à double cintre (haut du quartier tournant)

je commence par la réalisation d'un gabarit (copiage de l'existant du limon)gabarit traçage

la réalisation du gabarit un pour le cintre intérieur et l'autre pour le cintre extérieur

traçage

traçage des bois sur un morceau de plateau

délignage

les deux piéces après délignage à la scie à ruban

Après dégauchissage d'une face de chaque pièce, collage

encollage

encollage des faces

mise sous presse

mise sous presse du collage

pendant le sèchage , délignage d'autre pièces (droite) du cadre et des montants

délignage

délignage réalisé à la scie circulaire et rail de guidage

la pièce cintrée ayant sèchée, a été raboté et mise d'épaisseur

préparation de l'étape suivante :

gabarit usinage

fabrication d'un gabarit support d'usinage (ici le cintre extérieur de la pièce) afin de toupiller les chants

pour dresser les chants à la toupie, je vais utiliser un outil "bouffe tout" ou à calibrer

outil à calibrer

l'outil à calibrer à plaquettes raportées utilisé

pièce sur gabarit

la pièce en place sur le gabarit

en parrallèle , j'ai collé d'autre pièces

collage mt gauche

ici le montant gauche du cadre

toupillage

toupillage du chant extérieur

premier chant usiné

le premier chant est usiné

premier chant usiné

autre vue du chant usiné

Préparation pour le second chant 

traçage

traçage de la forme sur l'autre coté du gabari

gabarit

le gabarit après façonnage de la forme et mise en place des sauterelles de 

blocage de la pièce à usiner

pièce sur gabarit

la pièce en position sur le gabarit, prête à être usinée

usinage

usinage du second chant de la pièce

pièce usinée

la pièce est usinée

pièce en place

mise en place de la pièce chantournée sur le limon extérieur de l'escalier

et visualisation de la conformité des deux courbes et retoucher de ce qui doit l'être

et traçage de la liaison avec le montant gauche et la continuité de la traverse sous le limon 

mt gauche et courbe

le montage à blanc du montant gauche et de la courbe

les bois composant l'encadrement sont prêt pour la suite des opérations

traverses

ici les traverses

les montants

et là les montants

Les différentes pièces constituant l'encadrement, étant réalisées, après un montage à blanc

pour vérification et ajustement , j'ai installé et fixé l'encadrement

le résultat :

encadrement coté gauche (quard tournant)

encadrement en son milieu

haut encadrement coté droit

encadrement bas coté droit

 

 

 

Espace à fermer

Ayant un escalier bois, que j'ai réalisé il y a déja quelques années, suite à un réaménagement, j'ai

décidé d'utiliser l'espace sous cette escalier en placard

après achat (pas bien le temps et pas vraiment envie) d'étagères en mélaminé dans une GSB

et après montage de deux étagères, voici l'espace qu'il me reste à fermer :

espace à fermer

coté quart tournant de l'escalier

espace à fermer

et là coté opposé

Support excentré

La colonne sur laquelle doit venir le sous ensemble moteur/broche n'étant pas assez longue (j'en ai

utilisé une petite longueur pour réaliser l'affuteuse de fer de rabot dégau) je dois composer

je vais monter l'ensemble moteur/broche sur un chariot coulissant , ce qui me permet de gagner de la hauteur

en plus d'une possibilité de réglage

ce chariot sera fixé sur un support lui même fixé sur la colonne

Usinage de ce support :

il est usiné dans du rond d'alu de Ø 100 mm

après avoir prè-usiné le brut ( usinage du Ø extérieur et dressage des face et point de centre)

l'excentrage que j'ai prévu est de 10 mm, d'ou un autre point de centre décalé :

brut préparé

le brut préparé avec les deux points de centre

je vais utiliser un mandrin 4 mors indépendants pour l'usinage de l'excentrique

mise en place brut

mise en place sur le tour du brut et réglage de l'excentration

la pièce ayant un certain balour en rotation, j 'ai réduis la vitesse de rotation et laissé la contre pointe

première passe d'usinage

première passe d'usinage d'un épaulement

usinage en cours

usinage de l'épaulement en cour

usinage excentrique

à ce stade, le Ø de l'épaulement excentré est à la cote du Ø extérieur de la colonne

il me reste encore une quinzaine de mm à enlever, l'épaulement devant rentrer dans la colonne

Bon voilà, le Ø de l'épaulement doit être à la dimension :

épaulement

en dressant la face, j'ai eu une trace que je n'ai pas pu atténuée, je n'ai pas tout compris !

c'est pas grave, elle ne se verra pas 

contrôle épaulement

comme à mon habitude, petit contrôle d'ajustement avec la colonne, comme c'est correct :

usinage gorge

usinage d'une gorge de 5*3 mm

bague tournée

la bague support en sortie de tournage

bague sur colonne

et là, la bague support sur la colonne

après mesure :

fraisage méplat

fraisage d'un méplat

bague sur support

de nouveau, la bague support sur la colonne

Sur cette bague, je vais mettre un coulisseau de monter/baisse de l'ensemble moteur broche

le coulisseau sera en deux parties, une fixe, montée sur la bague et une partie mobile pour le réglage

de la hauteur de l'ensemble moteur/broche

la partie fixe sera centrée sur la bague par une clavette et vissée

concernant le fraisage de la rainure de clavette, après mise en place  dans l'étau (dégauchissage) : 

rainure de clavette

perçage de 2 Ø 8 mm  d'entraxe des arrondis de la clavette afin de favoriser le fraisage de la rainure de clavette

rainure clavette

fraisage avec une fraise deux dents de la rainure

clavette

 contrôle de l'ajustement rainure clavette

contrôle clavetage

 et contrôle du clavetage avec l'ébauche du coulisseau fixe

Flasque appui meule

Dans du rond alu de Ø 50 mm , je vais usiner la flasque arrière de maintien de la meule

après prise en mandrin du débit :

usinage d'un épaulement

usinage d'un épaulement

perçage

perçage au Ø de 14,5 mm de part en part de la pièce

n'ayant pas d'alésoir de Ø 15 mm, je vais aléser à l'outil

alésage

alésage de la pièce au Ø de 15 mm

contrôle

contrôle de l'alésage avec l'arbre porte meule

après retournement de la pièce dans le mandrin :

usinage Ø extérieur

usinage du Ø extérieur à la cote de 48 mm

dressage face

dressage avec mise à l'épaisseur de la face et usinage d'un dégagement intérieur de la face pour 

réduire la surface portante sur la meule

chanfrein

usinage d'un chanfrein

pièce usinée

la pièce usinée coté face

pièce usinée

 et là coté pile

pièce en place

la pièce en position sur l'arbre

( la face de l'épaulement est en appui sur la cage intérieur du roulement )

Installation règle en X

L'installation de la règle en axe X sera sur le devant de la table de la fraiseuse

cette fois, le boitier sera fixe et la règle se déplacera avec la table

Pour ce faire, usinage dans du méplat d'alu de deux supports (un à chaque extrémité de la règle)

supports

les supports ont un tenon d'anti-rotation

ce tenon vient se loger dans la rainure existante de la table comme ceci :

emplacement support

leur maintien en position se fera par une vis Chc de Ø M5

fixation supports

les supports avec lamage pour vis Chc de Ø 5

Après traçage de la position des supports :

perçage/taraudage

perçage et taraudage d'un M5 ( à chaque extrémité) dans la table

montage support

mise en place des supports

après traçage (sur les supports) de la fixation de la règle

perçage/taraudage

perçage et taraudage d'un Ø M4 pour la fixation des équerres de maintien de la règle

règle en place

la règle est en place, ici coté gauche

règle en place

et là, coté droit

La fixation du boitier sur la table passera par une cale entretoise réalisé en alu

traçage position boitier

traçage de la position du boitier

le boitier est déporté sur la gauche afin de gagner le maximun de longueur de cable

fixation du boitier

perçage et taraudage de deux Ø M5 dans la table pour la fixation de boitier

boitier fixé

le boitier fixé sur la cale (par une vis M4) et la cale fixée sur la table

protection règle

prèparation de la protection (des copeaux) de la règle sur l'axe X par une cornière alu de 40*20 mm

Potence support afficheurs

Je vais installer les afficheurs numérique sur une potence articulée

j'ai réalisé un socle pour maintenir le bras de potence

socle

vue de dessous du socle, un alésage épaulé est réalisé

socle

le socle vue de dessus 

axe

usinage d'un axe d'articulation pour le bras

socle/axe

l'axe monté dans le socle

bras potence

le bras est issu d'une ancienne alimentation d'eau

tube cuivre de Ø 16/18 mm

mise en place bras

l'ensemble socle/bras monté sur le bâti de la fraiseuse 

bras potence

le bras s'articule sur l'axe

Pour les afficheurs, une platine d'accroche est fournie avec le kit

un morceau de tôle alu de 4 mm d'épaisseur et 4 M3 plus tard :

plaque support afficheur

les platines d'accroche sont fixées

Puis usinage d'une bride :

bride

un alésage épaulé

 Usinage d'un axe :

axe de rotation

axe épaulé avec un M8 en bout et une rondelle cuvette

montage axe

l'axe est monté dans la bride

la rondelle cuvette empêche l'axe de sortir tout en ne bloquant pas la rotation de l'axe

l'épaulement de l'axe étant plus long d'un dixième que  la pièce en technyl

montage axe

vue de l'autre coté du montage de l'axe

tube potence

le tube de la potence, emmanché sur l'axe de rotation

bride support

la bride support montée sur la plaque support des afficheurs

immobilisation de l'axe sur le tube de potence

immobilisation axe

par une vis Chc de Ø M4

mise en place de la potence :

mise en place potence

en clippant les afficheurs sur leur plaque support, je me suis aperçu que les

câbles avaient tendance à faire pivoter les afficheurs et qu'alors ceux-ci restaient

plus ou moins bien en place (les câbles, les faisaient pivoter)

j'ai donc rajouté une pièce de maintien pour chaque afficheur

afficheurs

les pièces de maintien sont en carré alu de 10*10 mm fixées sur la plaque support

par des vis de Ø M3 tête fraisée

vue de l'ensemble :

potence/afficheurs

c'est alors qu'en regardant, comment mettre les câbles sous gaine, que je me suis aperçu :

que c'était pas le top !

le câble de la règle Y est court pour la potence à droite

je vais passer la potence à gauche de la machine, je vais gagner une quarantaine de centimètre 

en longueur de câble Y 

de plus je ne serais pas gêné par le cabestant de descente en mode perçage

et  les câbles ne seront plus sur la trajectoire des copeaux lors de la majorité des usinages

En positionnant la potence à gauche, je dois éviter le coffret électrique

dans un premier temps, je vais rallonger le tube horizontal de la potence

rallonge potence

rallonge du bras horizontal de la potence de 15 cm

perçage bati

perçage/taraudage de deux M5 sur la gauche du bati 

fixation axe

fixation sur le bati de l'articulation de la potence

fixation axe haut

fixation de la potence sur l'axe de rotation haut par une vis Chc M4

potence

la potence est maintenant sur la gauche de la fraiseuse

afficheurs

le cablage des afficheurs est réalisé

afficheurs

et ils sont prêt à indiquer les déplacements

Installation règle en Y

Ayant commencé à cogiter, je vais installer cette règle coté gauche de la machine vue de face

le choix du coté, s'impose de lui même, sur le coté droit se trouve les blocage de l'axe

y'avais pas besoin de beaucoup réfléchir !

pour une question de passage, je suis obligé de la déporter, j'espère que ça ira 

réalisation du premier support en alu :

support externe

une forme de ce genre devrait convenir

perçage

réalisation de deux perçages/taraudages en M4 afin de fixer une plaque

plaque

une plaque de ce genre

montage plaque

montée comme ceci

support

positionnement sur le socle (la pièce est collée au double face) pour avancer dans la cogitation

la cogitation ayant cogité, usinage de :

usinage support

de deux lumières de 5*10 mm sur le support pour la fixation de celui-ci sur le socle de la fraiseuse

et d'un M5 sur la plaque pour la fixation de l'une des équerres de la régle

après traçage sur le socle bas de la fraiseuse :

perçage taraudage

perçage /taraudage de deux M5

remontage de l'ensemble support/plaque/règle sur le socle :

montage

apperçu du montage

le calage sur l'arrière de la règle me permet de cogiter sur la forme et ou fixer le second support

ébauche support

voici l'ébauche du second support dit support arrière 

support arrière

le support horizontal arrière avec deux taraudages M4 pour la fixation de la plaque verticale

d'accrochage de la règle

support horizontal

après un positionnement sur la fraiseuse du support, j'ai fraisé un pan incliné sur ce dernier

plaque verticale

la plaque verticale avec la fixation pour le montage sur le support, 2 Ø 4 fraisé

support assemblé

la plaque montée sur le support

traçage

positionnement du support sur la table de la fraiseuse afin de tracer sa fixation

perçage taraudage fix

perçage/taraudage de deux M5 pour la fixation du support

support monté

le support en place sur le bati de la fraiseuse

j'ai démonté la plaque vertical car ça ne convient pas avec la règle

la fixation de la règle est sur une des vis M4 de fixation de la plaque, je vais refaire une autre plaque

nouvelle plaque

la nouvelle plaque, ne pouvant utiliser qu'une vis de fixation, j'ai usiné une rainure anti rotation

nouvelle plaque sur support

la nouvelle plaque sur le support avec le M5 de fixation de la règle

règle en place

la règle en place, fixée sur les deux supports

règle sur support arrière

la fixation de la règle sur le support arrière

maintenant, il me reste à faire une pièce d'entrainement de la partie mobile de la règle

pièce entrainement

l'ébauche de la pièce d'entrainement

pièce entrainement

la pièce d'entrainement avec 2 Ø 5 mm pour sa fixation sur la table de la fraiseuse

traçage

positionnement de la pièce afin de tracer sa fixation

perçage taraudage

après perçage, taraudage à M5 de la première fixation de la pièce d'entrainement

seconde fixation

remontage de la pièce d'entrainement pour le pointage de la seconde fixation

taraudage seconde fixation

taraudage de la second fixation (j'ai démonté le volant de manoeuvre pour plus de facilité)

repèrage fixation entrainement

repèrage de la fixation de l'entrainement du curseur de la règle

position fixation

le repère de la fixation du curseur, elle sera matérialisée par un M5

montage entrainement

le curseur est fixé sur la pièce d'entrainement par une vis CHc de M5

Règles numérique indicatrice de positionnement

Voila ce que je viens d'acheter sur le site pewetools Allemand via ebay

règles de positionnement

deux règles de positionnement numériques appelé visu par certains

elles sont destinées aux axes X et Y de ma fraiseuse 

celle de longueur de 600 mm sera pour l'axe X

l'autre de 300 mm pour l'axe Y

ces règles sont à affichage déporté 

affichage déporté

apperçu des afficheurs

la marque des règles est Sino

les afficheurs sont alimentés par piles (2) mais peuvent l'être aussi par une alimentation externe

via un adaptateur 

en en ayant acheté deux, j'ai reçu avec un càble Y et une alimentation externe

afficheur

afficheur sous tension via le cable en Y

adaptateur secteur

l'adaptateur secteur que j'appele alimentation externe

ça ressemble à un chargeur de téléphone !

maintenant reste l'instalation sur la fraiseuse à réaliser

chose qui va me faire cogiter car il n'y a pas beaucoup de place 

Table de salon finition

Suite à la demande du camarade Fabien, images de la table avant finition et une fois finie

table

la table lors du collage des pieds

table

vue sous un autre angle

à noter que le chevillage de la ceinture du plateau n'est pas fini

finition table

la table après teinture et finition

table finie

une vue du plateau

table finie

apperçue dessous table

Fabien j'attends tes commentaires !!!

Axe broche porte meule

L'axe est usiné à partir d'étiré inox de Ø 20 mm

Dans un premier temps, je vais usiner le coté entrainement de l'axe

la pièce étant longue, prise de la pièce en montage mixte (mandrin/contre pointe)

ébauche portée

j'ai commencé par usiné un épaulement au Ø de 15,2 mm ;c'est une ébauche de portée pour 

un roulement

ensuite :

épaulement Ø 8 mm

usinage d'un autre épaulement , de Ø 8 mm, sur lequel viendra le pignon 14 dents

Ceci réalisé, finition du Ø 15 mm :

finition portée roulement

l'ajustement étant à serre, le roulement ne vient pas contre l'épaulement (montage à la main)

Après :

filetage 8

filetage (manuellemnt) à M8  ça sera pour le serrage en translation du pignon

Dans la même matière, j'ai usiné une entretoise qui viendra entre le roulement et le pignon

perçage

perçage au Ø de 7,9 mm (ça sera alésé par la suite au Ø de 8 mm)

alésage

alésage au Ø de 15 mm sur seulement une partie de l'entretoise

après débit et mise à longueur :

entretoise

l'entretoise est réalisée

contrôle

contrôle de vérification afin  de vérifier que l'entretoise en  butéé contre l'épaulement, la cage intérieur

du roulement serra serrée

pré-montage

pré-montage dans le corps de broche (entretoise en appui sur la cage intérieur du roulement)

montage

montage de l'ensemble pour vérification d'alignement 

Ceci étant fait, je vais usiner l'autre extrémité de l'arbre porte meule

usinage d'un double épaulement: le premier en Ø 15 mm pour la portée de roulement

le second en Ø 12 mm pour la meule 

usinage épaulement

usinage des deux épaulements en montage mixte : prise en mandrin à pince et poupée mobile

contrôle portée roulement

contrôle de la portée de roulement

montage du roulement à serre sur l'arbre, la position définitive de celui-ci est en butée contre l'épaulement

en Ø 20 mm ( Ø extérieur du débit)

usinage gorge

usinage d'une gorge de dégagement pour un filetage

usinage filetage

usinage d'un filetage en M12 pas de 1,75

contrôle filetage

contrôle du filetage avec un écrou du commerce

 L'arbre porte meule usiné :

arbre usiné

j'ai perçé un Ø 4 mm pour le bloquer afin de serrer la meule

perçage

perçage à Ø 4 mm de l'arbre et de l'entretoise coté poulie

Détourage extérieur plaque support moteur/broche

les deux alésage réalisés sur la plaque :

plaque alésé

photo pour rappel

je vais usiner les formes extérieur de la plaque

la plaque sera montée sur le plateau circulaire de la fraiseuse

la plaque sera centrée sur le plateau à l'aide d'un cimblot

cimblot

le cimblot constitué d'une rondelle de Ø 60 mm, montée sur un axe conique qui sera placé dans l'alésage du plateau

montage plaque

la plaque en place sur le plateau, centrée par le cimblot et bridée

je serais obligé de faire les usinages en plusieurs fois et de déplacer les brides de serrage

début détourage

début du détourage du premier angle

détourage en cours

détourage en cours

ayant une confiance modérée du bridage, je prends des petites passes d'usinage

détourage effectué

le détourage du premier angle est terminé

après déplacement d'une bride :

détourage second angle

commencement du détourage du second angle de la plaque

fin détourage

le détourage du second angle est lui aussi terminé

je viens, donc , de détourer les angles coté corps de broche; l'alésage est au Ø de 60 mm

maintenant il me faut faire les angles coté moteur et là, l'alésage est de Ø 63 mm

n'ayant pas envie de faire une nouvelle rondelle, quelques tour de papier adhésif de protection 

pour la peinture, feront l'affaire, je ne suis pas à un dixième près

montage Ø 63 mm

donc le montage 

là encore, je devrais bouger les brides

début détourage

début du détourage du troisième angle de la pièce

fin détourage

le détourage du troisième angle est effectué

pour le quatrième angle, outre de bouger le bridage, je retourne la pièce, comme ça,

je n'attaquerais pas les passes d'usinage en pleine matière

début détourage

début du détourage du quatrième angle

fin détourage

le détourage du quatrième angle est lui aussi terminé

pièce brut de détourage

la plaque, brut d'usinage du détourage

deux coups de scie plus tard :

pièce sciée

le nouvelle aspect de la pièce

ceci réalisé, montage de l'étau pour :

fraisage épaulement

fraisage de propreté des épaulements coté moteur

fraisage épaulement

fraisage de l'épaulement à 45 ° coté broche

la pièce étant à l'angle :

perçage

perçage au Ø de 5 mm

contre perçage

contre perçage au Ø de 6 mm sur une profondeur de 10 mm

taraudage

taraudage à M6

logement tête vis Chc

un petit coup de fraise de Ø 10 mm sur 2 mm de profondeur pour marquer le 

logement de la tête de vis Chc de 6 mm

début sciage

début du sciage pour le serrage par pincement

fin sciage

le sciage est réalisé

fraisage angle

petit fraisage sur l'angle un peu saillant

plaque semi usinée

la plaque est usinée coté broche

broche dans plaque

la broche en position dans la plaque et serrée

Finition du coté moteur :

perçage Ø 5 mm

perçage au Ø de 5 mm

contre perçage

contre perçage au Ø de 6 mm sur 10 mm de profondeur

taraudage

taraudage à M6

fraisage

fraisage Ø 10 mm sur 2 mm de profondeur pour la tête de vis Chc de 6 mm

début sciage

début du sciage pour le pincement de serrage

sciage

le sciage est réalisé

plaque support

la plaque support moteur/broche est usinée

montage

montage sur la plaque du moteur et du corps de broche, des pignons et de la courroie

montage

vue sous un autre angle 

il me reste à réaliser le denteur de courroie

montage

Pignon 14 dents

Pour l'entrainement de la broche par le moteur dc, j'ai prévue des pignons et une courroie crantée

sur le moteur, ce sera un pignon 28 dents et sur la broche un pignon 14 dents

en théorie, je double le nombre de tour de rotation

j'ai acheté le tout chez tri-distribution, prix plus que correct, délais de livraison un peu moins à

mon avis (j'ai due prendre l' habitude d'être livré en 48 h)

le pignon de 14 dents n'est pas percé/alésé pourquoi ? je ne sais pas 

alors que celui de 28 dents est alésé à 8 mm

conséquence: montage du pignon 14 dents en mandrin et :

point de centre

un point de centre 

perçage

premier perçage

contre perçage

contre perçage au Ø de 7,9 mm

alésage

alésage à l'alésoir machine au Ø de 8 mm

contrôle

contrôle de l'alésage avec l'axe moteur qui est à 8 mm, même si ce pignon, ne vient pas là

Plaque support moteur et broche porte meule

Cette plaque support est usiné dans du méplat alu de 80 mm de large et 20 mm  d'épaisseur

le moteur et la broche seront serrés par pincement

l'entraxe moteur broche sera de 95 mm

C'est parti :

dessin

traçage des positions broche moteur

après prise de la pièce dans l'étau de la fraiseuse :

perçage

premier perçage avec le plus gros foret dont je dispose soit 22 mm de Ø

après montage de la tête à aléser :

alésage

commencement de l'alésage; le Ø sera de 60 mm + un dixième ;il recevra le corps de broche

alésage terminé

ce premier alésage est terminé donc :

contrôle alésage

un contrôle en passant avec le corps de la broche

ceci fait et après un déplacement de 95 mm en X de la table ,

second perçage

perçage pour le second alésage et :

second alésage

et début d'usinage de celui-ci au Ø de 63 mm + un dixième, il recevra le moteur

second alésage

le second alésage réalisé : comme à mon habitude :

contrôle

contrôle avec le moteur

le détourage extérieur du support et d'autres usinages, seront réalisés par la suite 

positionnement des éléments

positionnement du moteur, du corps de broche dans le support afin de caculer la sortie de la l'axe de la 

broche porte meule et que les deux poulies soient alignées

Support corps de broche

Ce support sera issu d'une pièce d'alu réformé

Dans cette pièce, se trouve déja un trou qui devra disparaitre 

ne pouvant pas monter cette pièce en mandrin quatre mors, je vais la monter sur le plateau

lvisualisation du montage

visualisation du montage de la pièce et de l'usinage à réaliser

montage plateau

montage du plateau avec la pièce sur le tour

en faisant tourner le plateau à la main, pour voir si ça pouvait se faire, j'ai rencontré deux problèmes :

une bride génait, je l'ai donc enlevée

par contre l'outil à aléser, talonnait sur une partie du trou existant

j'ai été obligé de démonter la pièce, et de mettre un coup de fraise afin d'agrandir le trou

après remontage de la pièce, et dégauchissement, j'ai pu commencer l'alésage

début alésage

début de l'alésage de la pièce

alésage usiné

l'alésage est usiné à un Ø de 60 mm + 1 dixième de jeu 

contrôle alésage

contrôle de l'alésage avec le coprs de broche

Ceci terminé, passage à la fraiseuse 

Après dégauchissement de la pièce et d'un coup de fraise pour le passage d'une tête de vis Chc de Ø 8 mm :

perçage

perçage d'un trou pour le serrage par pincement

contre perçage

contre perçage au Ø de 6,8 mm

taraudage

taraudage à M 8

contre perçage

contre perçage au Ø de 8,5 mm sur 10 mm de profondeur

sciage

début du sciage de la pièce

sciage

le sciage est terminé

support usiné

le support usiné

broche dans support

le corps de broche en place dans le support

Corps broche support meule

Ayant enfin trouvé un moteur dc je vais pouvoir réaliser la broche support meule conforme à

l'idée que j'ai et qui me turlupine depuis quelque temps

Première pièce réalisée, le corps de la broche

Dans du rond alu de 60 mm de Ø :

usinage Ø extérieur

prise en mandrin , blanchiement du Ø extérieur et dressage d'une face

perçage

perçage de la pièce (85 mm de long) avec un foret serie longue

contre perçage

contre perçage au Ø de 20 mm

alésage

alésage au Ø de 25 mm

chambrage

usinage d'un chambrage de Ø 35 mm, pour loger un roulement 6200

contrôle

contrôle de l'ajustement avec un roulement

ce coté étant fait, retournement de la pièce dans le mandrin et centrage de celle-ci au comparateur

car il me faut une bonne concentricité

centrage pièce

après serrage (léger) de la pièce, mise en place du comparateur

après quelques coups de maillet et un tour (manuel ) du mandrin ,

centrage

résultat obtenu, un centième de défaut, je me contenterais de ça !

dressage face

alors dressage de la seconde face et mise à longueur de la pièce

finition Ø extérieur

finition de l'usinage du Ø extérieur

Ø extérieur

l'usinage du Ø extérieur est terminé

second chambrage

usinage du second chambrage pour un roulement

contrôle

contrôle du second chambrage avec un roulement

 Seconde pièces usinées : les flasques de serrage des roulements

toujours dans du rond alu de Ø 60 mm

épaulement

usinage d'un épaulement

perçage

perçage

alésage

alésage

ceci réalisé, débit d'une flasque

flasque débitée

une flasque de débitée

reprise en mandrin de la flasque et :

reprise flasque

dressage de la face et mise en épaisseur de la flasque

flasque usinée

première flasque usinée, restera la fixation sur le corps

flasque sur corps

la flasque en position sur le corps de broche

usinage de la seconde flasque, prise en mandrin du restant du morceau d'alu :

usinage épaulement

usinage d'un épaulement

débit

débit de la seconde flasque sur deux tiers de la hauteur et finition à la scie à métaux manuelle

dressage face

reprise pour le dressge de la face et mise à l'épaisseur

flasques usinées

les deux flasques usinées et en attentent de perçage

corps de broche et flasques

les deux flasques sur le corps de broche

          29/12/2014

 IL me restait à fixer les flasques sur le corps de broche

chaque flasque sera fixée par 3 vis (à 120°) tête fraisée de Ø M4

après mise en place du plateau circulaire sur la table de la fraiseuse et montage d'un mandrin 3 mors

sur celui-ci

prise en mandrin (par l'alésage) du corps de broche

la flasque étant montée sur le corps sans serrage, sera maintenue par du ruban adhésif

perçage

perçage au Ø de 3,2 mm du corps et de la flasque

contre perçage

contre perçage au Ø de 4 mm de la flasque (épaisseur de l'épaulement)

taraudage M4

taraudage à M4 du corps

après mise en place d'une vis de M4, pivotement du plateau de 120° :

pointage

pointage de la seconde fixation 

après perçage, contre perçage, taraudage :

fraisure

fraisure pour la tête de vis

changement de place de la vis de maintien et pivotement du plateau de 120 ° :

perçage

perçage au Ø de 3,2 mm de la troisième fixation et contre perçage au Ø de 4 mm, tareaudage à M4 et fraisure

pivotement du plateau de 120 ° et fraisure de la première fixation :

corps tareaudé

les trois tareaudages M4 sont réalisés sur la première face du corps de broche

flasque

la première flasque est percée / fraisurée aussi

flasque en place

la première flasque est fixée sur le corps de broche

démontage de cette flasque et reprise du corps (après retournement) :

perçage seconde flasque

répétita des opérations pour la fixation de la seconde flasque

Disques diviseur

Suivant le nombre de dents des fraises à affûter, il me faut des disques en fonction

normalement avec quatre disques, je devrais couvrir les besoins

dans du rond acier de 90 mm de Ø : 

dressage face

dressage d'une face

débit

puis débit sur la scie à ruban

débit

une pièce de débitée

Ces opérations, je les ai faitent quatre fois

débit

les débits réalisés :

perçage

perçage des pièces au Ø de 10 mm afin de les reprendre pour usiner la seconde face

montage reprise usinage

pour le reprise d'usinage, le disque est monté sur un axe

l'axe serré dans un mandrin à pince :

dressage face

dressage de la seconde face avec mise à l'épaisseur

pièces ébauchées

premier disque ébauché

disques ébauchés

les quatre disques étant ébauchés, reprise pour :

contre perçage

contre perçage au Ø de 22 mm 

alésage

début de l'alésage

alésage

l'alésage est usiné en théorie

contrôle alésage

contrôle de l'alésage avec la bague support

disques alésé

les quatre disques sont alésés

montage

montage d'un disque sur le support pour visualisation

Les disques étant ébauchés, montage sur la fraiseuse du plateau diviseur équipé d'un mandrin 

3 mors, serrage du support de disque et d'un disque pour :

perçage fixation

un premier perçage au Ø de 3,2 mm des deux pièces

décalage du plateau de 120° et :

second perçage

et second perçage au Ø de 3,2 mm

redécalage de 120° :

troisième perçage

et troisième perçage au Ø de 3,2 mm

Après enlèvement du disque du support :

taraudage

taraudage des trois trous à M4

Ceci fait, démontage du support et montage du disque précédemment percé :

fraisure disque

contre perçage au Ø de 4 mm des trous et fraisure pour vis tête fraisée

j'ai fais les mêmes opérations pour les trois autre disques

fixation disques

les quatre disques avec leur fixation

fixation disque

vue de plus prêt d'un disque avec les fixations pour le support

disque sur le support

un disque fixé sur le support

me reste à faire les trous d'indexage sur les disques suivant le nombre de dents des fraises

le premier aura huit trous de Ø 6 mm soit un trou tout les 45°

il sera pour des fraises de 2, 4 , 8 dents

Après mise en place d'un disque sur le mandrin :

perçage indexation

Début du perçage des huits trous d'indexation à 6 mm

disque huit trous

le disque usiné

disque sur support

le disque huit trous monté sur le support et positionné sur le mandrin à pince Er

disque sur support

autre aperçu du disque sur le support

Sur ma lancée, j'ai percé un disque de 6 trous à 60°

disque 6 trous

perçage en cours du disque de 6 trous à 60°

disque 6 trous

le disque 3 / 6 divisions usiné

Puis j'ai percé le 5 trous à 72°

disque 5 trous

tourner le plateau de 72° pour le second trou ça va, mais pour le troisième!!!!!, je me suis planté

de 5°, j'ai du reboucher le trou pour ratrapper mon erreur !

disque 5 trous

le disque 5 divisions usiné

Support (alu) des disques diviseur

dans du rond alu de Ø 80 mm :

usinage épaulement

usinage d'un épaulement (qui sera le Ø extérieur de la pièce)

usinage épaulement

usinage d'un second épaulement (ce sera le centrage des disques diviseur)

perçage

perçage de la pièce

contre perçage

et contre perçage à 22 mmm

alésage

alésage au Ø extérieur de l'entretoise

contrôle

contrôle de l'alésage

tronçonnage

début du tronçonnage de la pièce

et patatras problème !

incident

la pièce en a décidée autrement ! elle est partie faire un tour !

n'ayant auccune envie de retenter le diable !

sciage

j'ai fini de couper la pièce à la scie à métaux manuelle

reprise de la pièce en mandrin pour :

reprise pièce

dressage de la face et mise à l'épaisseur de la pièce

montage pièce

mise en place de la pièce pour contrôle et réflextion de la suite des opérations à faire

Le support étant à ce stade :

support disque

passage à la fraiseuse et :

fraisage passage tête de vis

fraisage d'un lamage pour le passage d'une tête de vis Chc de Ø 5 mm

perçage

perçage au Ø de 4,2 mm

taraudage à M5

taraudage à M5

contre perçage

contre perçage au Ø de 5 mm sur une profondeur de 5 mm

sciage

et sciage d'un coté de la pièce afin d'avoir du pincement lors du serrage de la vis Chc de 5 mm

support usiné

l'avancée du support disque après les usinages de fraisage

Donc ce support disque est pour le support pince ER 

il m'en faut un autre pour le support pince R8 et un pour le support cône morse

et ce à cause d'une différence de Ø d'alésage 

Dans le restant du rond d'alu, après prise en mandrin

usinage Ø extérieur

usinage du Ø extérieur du support

usinage épaulement

usinage d'un épaulement support disque

contrôle épaulement

contrôle de l'ajustement épaulement disque

perçage

puis perçage avant :

alésage

un alésage 

contrôle alésage

contrôle de l'alésage avec le support pince R8

Ceci réalisé, j'ai retourné la pièce ( bien que pas fini) , j'ai changé de mors sur le mandrin :

pièce retournée

la pièce retournée, le changement des mors, me permet de serrer la pièce

par l'alésage précedemment usiné

usinage Ø extérieur

et usinage du Ø extérieur du support pour le porte cône morse

usinage d'un épaulement

usinage de l'épaulement pour le disque diviseur

épaulement

un apperçu plus nette de l'épaulement

contrôle épaulement

contrôle de l'ajustement de l'épaulement avec un disque diviseur

perçage

perçage au Ø de 19 mm

alésage

et alésage 

contrôle alésage

contrôle de l'alésage avec le support cône morse

Après avoir scié (à la scie à métaux manuelle), j'ai repris en tournage, le support qui servira

pour le support pince R8

dressage face

dressage de la face brut de sciage, et mise à la cote d'épaisseur

support disque

le support disque sur le porte pince R8 ; la pièce est terminée en tournage, elle sera repris en fraisage

Montage du dernier support en mandrin et :

dressage face

dressage de la face et mise à la dimension en épaissseur

chambrage

chambrage pour recevoir l'épaulement du support porte cône

contrôle du chambrage

contrôle du chambrage

support disque

le support disque en place sur le porte cône

j'ai du reprendre le chambrage en usinage, celui-ci n'étant pas concentrique au Ø extérieur du porte cône

Le plateau tournant étant toujours en place sur la table de la fraiseuse, j'ai percé /taraudé les deux supports

pour la fixation des disques diviseur

perçage

perçage du support de trois trous à 120° (ici le premier trou)

taraudage

taraudage du premier trou à M4

support disque

le support avec les trois fixations pour disque diviseur

Mêmes opérations pour le dernier support disque

perçage

perçage des trois fixations à 120°

taraudage

taraudage à M4

support

le support (pour cône) avec les fixations de disque diviseur

Reprise du support pour pince R8 en fraisage :

fraisage

fraisage pour le passage de vis CHc de Ø 5 mm

perçage

perçage au Ø de 4,2 mm

taraudage

taraudage à M 5

contre perçage

contre perçage au Ø de 5 mm sur une profondeur de 7 mm

début sciage

début sciage d'un coté pour réaliser le pincement lors du serrage de la vis CHc

sciage

le sciage est finalisé

support

le support disque pour pince R8 est terminé

Me reste le support disque cône mors à reprendre :

fraisage

fraisage pour le passage de la tête de vis CHc

perçage

perçage au Ø de 4,2 mm

taraudage

taraudage à M5

contre perçage

contre perçage au Ø de 5 mm sur une profondeur de 7 mm

sciage

un coup de fraise scie pour le serrage par pincement

support

le support disque pour cône mors est usiné

Entretoise support disque diviseur

Suivant l'outil à affûtter, je vais devoir le tourner  d'un quard de tour, un demi ou plus

pour ce faire, je vais utiliser des diques diviseurs

Première pièce pour la réalisation du système, une entretoise qui viendra sur la queue du porte outil

Dans du rond acier :

usinage épaulement

usinage d'un épaulement

contrôle ajusteement

contrôle de l'ajustement avec le support (porte pince Er)

perçage

perçage de la pièce de part en part (70 mm ) avec un foret série longue

contre perçage

contre perçage de la pièce ici au Ø de 22 mm

alésage

puis alésage de la pièce

contrôle alésage

contrôle de l"alésage avec le porte pince Er 

Après retournement de la pièce :

reprise pièce

mise à longueur de la pièce et blanchiement du Ø extérieur

montage entretoise

l'entretoise montée sur le support

plaque fonte support vis pas fin

Au départ, j'avais usiné un plaque toute simple, en montant le bouton de réglage de la vis à pas fin

ça ne me convenait pas :

ancienne et nouvelle pièce

l'ancienne pièce est à gauche, la nouvelle est celle de droite

Pour réaliser cette pièce, dans du rond de Ø 80 mm en Ft 25, aprés débit d'une rondelle :

dressage face

prise en mandrin et dressage d'une face

dressage face

après retournement de la pièce, dressage de la seconde face et mise à l'épaisseur

Passage sur la fraiseuse :

fraisage chant

et fraisage de 3 chants (à 90 °)

Ceci fait :

perçage

perçage d'un Ø de 9,9 mm (passage épaulement vis)

alésage

et alésage à 10 mm

contrôle

contrôle de l'ajustement avec la vis

perçage

premier perçage au Ø de 5,1 mm (fixation de la pièce)

fraisure

et fraisure du trou pour vis tête fraisée de Ø 5 mm

perçage

second perçage de fixation

fraisure

et fraisure du dit trou

pièce usinée

voilà la pièce finie en usinage

montage pièce

et la pièce mise en place

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site